Canada : Troisième partie

Voilà la troisième et dernière partie de notre road trip au Canada. J’espère que vous prendrez toujours autant de plaisir à suivre notre aventure. 🙂

Si vous avez loupé le précèdent article sur les parcs nationaux, petite séance de rattrapage ici

Allez, c’est reparti 🙂

Quebec :

On arrive en fin d’après-midi toujours sous une pluie battante, à Québec où nous allons rester 3 nuits dans un petit loft Air BnB très bien situé au centre-ville, dans un ancien magasin d’antiquité. Les lieux sont atypiques dans un style moderne. Le seul bémol c’est la proximité avec la rue, le loft est en rez-de-chaussée. D’ailleurs lorsqu’on est entré dans la chambre, la première chose qu’on a aperçu c’est des boules Quies qui trônaient fièrement sur nos oreillers. Hum hum… comment dire, ça n’inspire pas confiance du tout, au moins on annonce tout de suite la couleur ☺ …on ne vous laisse pas la surprise au moment du coucher.

On est reçu par Clara qui va rester un petit moment avec nous pour nous donner tous ses bons tuyaux (visites, bars, restaurants). Depuis notre arrivée, il y a une chose que nous souhaitions goûter… la fameuse poutine… plat québécois par excellence, on ne pouvait décemment pas quitter le pays sans avoir vécu cette expérience. Clara nous conseille alors un restaurant à deux pas de l’appartement pour se familiariser en douceur avec ce plat à base de frites, fromage et sauce brune. Poutineville, le nom est assez explicite mais l’endroit vous permet de composer vous-même votre poutine (frites, patates, fromages, sauces etc…) // Je commande la version originale…Après quelques coups de fourchette, verdict ? Eh bien, c’est pas mauvais J, un excellent plat pour affronter les journées d’hiver, car on est loin d’une cuisine light, en même temps on sait à quoi s’attendre avec ce mélange !!!!

Après ce gros plat, on marche pour éliminer quelques calories en explorant les rues proches du loft avant de rentrer. Au final, les bruits de la rue étaient supportables, nous n’avons pas eu besoin des boules Quies pour trouver le sommeil ☺.

Et vous ? Que préférez-vous ? Les chûtes de Montmorency ou celles de Niagara ?

Après cette nuit passée en ville, l’appel de la nature se fait à nouveau sentir, nous n’avons pas vu assez d’arbres ces derniers jours :p, on en redemande volontiers. Alors direction les chutes de Montmorency. Situées à quelques kilomètres seulement du centre, vous pouvez y allez facilement en voiture ou alors en bus. Pour beaucoup, ces chutes sont plus impressionnantes que celles du Niagara.

C’est donc avec impatience qu’on souhaite confirmer ou non cette impression. De notre côté, nous arrivons directement en haut des chutes, un long pont suspendu permet de prendre place juste au-dessus. Au loin vous avez une vue sur Québec et ses buildings. De chaque côté, des points d’observation avec des escaliers en bois permettant de descendre en bas des chutes. Si ces dernières sont moins larges que celles du Niagara, elles sont néanmoins plus hautes. Pour le reste c’est vraiment une affaire personnelle, je ne pourrais pas dire quel est mon endroit préféré, les deux sont à découvrir sans aucun doute. D’un côté, vous avez des chutes plus hautes avec Montmorency et de l’autre un volume d’eau gigantesque qui coule toutes les secondes à Niagara.

En prenant son temps et pour descendre/monter les marches (il existe aussi des cabines téléphériques) – il faut bien compter 1h30 – 2h sur place.

Au loin la ville de Québec….Ambiance, ambiance 🙂

De retour au centre-ville, l’après-midi sera dédiée à la découverte de la vieille ville. Comme tout bon touriste qui se respecte, direction le vieux Québec. Après avoir passé les remparts, on arrive sur la route principale constituée de magasins de souvenirs. De notre côté, on préfère se perdre dans les petites ruelles plus calmes. Le quartier n’est pas bien grand et vous pourrez aisément en faire le tour en une demi-journée.

Dans ce vieux quartier, vous ne pourrez passer à côté du château Frontenac, il domine fièrement la vieille ville par son imposante architecture. Profitez-en pour faire le tour le long des belles promenades offrant un joli panorama sur le Saint-Laurent.

Armez-vous également de bonnes chaussures, le dénivelé assez important va vous faire emprunter pas mal d’escaliers J.

Autour du château, on est également surpris par la foule de touristes, nous avons visité Québec durant la semaine et pourtant, l’endroit était noir de monde. Pour retrouver un peu plus de calme vous pouvez descendre vers le vieux Port. Dans ces quelques rues, l’architecture des bâtiments est vraiment différente, on a l’impression de se promener dans un petit village en France, c’est assez déroutant, maisons en briques et pavés au sol. La rue Du Petit-Champlain est vraiment magnifique, à ne surtout pas rater. Si vous le pouvez, allez y faire un tour en début de matinée ou en fin de journée quand la foule déserte les lieux. Je pense qu’on apprécie encore plus l’endroit quand on se retrouve sans cette foule.

Comme vous pouvez le voir, nous étions au Canada pendant la période d’Halloween 🙂

Après 4h de visite et des pieds en feu, on retourne tranquillement à l’appartement avant de profiter de la vie nocturne et de ses bars J.

Tadoussac :

Encore un autre matin levé de bonne heure, pas besoin de vous dire que c’est encore une grosse journée qui nous attend. On avale rapidement le petit déjeuner avant de partir direction la Baie Sainte Catherine, au programme de cette journée, sortie en zodiac pour voir les baleines. Pour ces sorties, vous avez plusieurs possibilités, soit vous rendre à Sainte Catherine directement soit à Tadoussac mais il faudra alors prendre un ferry pour traverser la rivière du Saguenay. Depuis la ville de Québec, vous aurez environ 200 kms à parcourir. Comme nous faisons l’aller/retour dans la même journée, on décide de partir de la baie Sainte-Catherine pour raccourcir un peu le trajet.

Quelques jours auparavant, nous avions rencontré des québécois qui nous avaient conseillé de bien nous équiper en allant à Tadoussac, il y fait souvent plus frais et surtout sur le fleuve. Chaudement équipé, on part observer les baleines. Présentes de mi-mai à mi-octobre on arrive juste avant la migration. On croise surtout les doigts pour en apercevoir, observer des animaux dans un milieu naturel est quelque peu aléatoire… Mais on garde bon espoir J.

En quittant Québec on emprunte la route n°138. Pour nous, une des plus belles routes du séjour. Lors de notre passage, beaucoup d’arbres étaient rouge vif, un contraste vraiment saisissant et quelques « Waouh » se sont fait entendre dans la voiture durant le trajet, notamment en raison de la topologie très escarpée des lieux et la proximité du Saint Laurent qui en font une région magnifique.

Arrêt photo obligatoire en tombant sur cette petite chapelle par hasard

A mesure que nous remontons vers Tadoussac, un vieil ami fait son retour… Eh oui, le brouillard devient de plus en plus épais…. On commence à s’interroger, trouver des baleines par ce temps… C’est pas gagné… Malheureusement, on ne peut plus faire demi-tour, les billets sont payés…

Après 3h30 de route nous arrivons dans ce petit coin perdu. Depuis la voiture, je vous laisse constater le peu de visibilité que nous avons.

En arrivant à l’accueil de l’excursion, on vous équipe de combinaisons de marin, avec toutes les couches déjà sur nous, on ne risque pas d’avoir froid.

Pour les excursions, vous avez deux possibilités, soit prendre un grand bateau soit partir sur de petits zodiacs accompagnés d’un biologiste marin qui vous donnera des détails sur les baleines. Le gros avantage des petits bateaux est qu’ils sont bien plus mobiles, le capitaine peut alors traverser en quelques minutes le Saint Laurent pour trouver plus facilement les cétacés.

Il faut vraiment être très rapide pour prendre les photos :p

Sur le fleuve, pas une vague, c’est le calme plat, après 5mn de navigation, on traverse un brouillard extrêmement épais, l’ambiance est vraiment particulière, on perd totalement ses repères, on a l’impression d’être au beau milieu de nulle part et on commence vraiment à avoir peur de ne pas voir un seul animal. Mais quelques secondes après… c’est le soulagement, un rorqual commun fait son apparition sur la droite du bateau, plus de 20m de long, elle vient ici pour se nourrir. On nous informe que pour protéger les animaux, les bateaux doivent se tenir à une distance d’au moins 150m, à moins d’avoir énormément de chance et qu’une baleine surgisse juste à côté du bateau. Mais c’est extrêmement rare.

Lors de la sortie on va croiser 3-4 rorquals mais avec le brouillard, c’est extrêmement difficile de les prendre en photo.

Toujours dans cette ambiance « mystique » !!!

La sortie dure 3H environ et vers la fin, le bateau remonte le long du Saguenay pour trouver le banc de Belugas qui stationnent souvent dans ces eaux. Sur le chemin du retour on tombe finalement sur eux, 50 individus, une belle surprise qui va nous donner encore un peu plus le sourire… Même si la météo n’était pas très favorable, on aura quand même eu de la chance en voyant les animaux. Une expérience qu’on n’est pas prêt d’oublier…

Le brouillard qui se dissipe…à la fin de la sortie…forcément JJ

Si nous devions changer quelque chose à notre parcours, je pense qu’un arrêt dans la ville de Tadoussac aurait été un plus, la région est vraiment superbe, très sauvage. Le petit aperçu que nous avons eu durant cette journée nous a vraiment donné envie d’y retourner. J’aurais vraiment aimé voir le coin lors d’une belle journée ensoleillée, mais ça sera pour une prochaine fois peut-être J.

Sur le chemin du retour, la chance tourne, on a le droit à un joli coucher de soleil, juste le temps de s’arrêter de sortir l’appareil photo et d’immortaliser le moment avant de rentrer sagement sur Quebec, c’est notre dernière soirée avant de la prochaine ville et on en profite pour boire tranquillement une bière en débriefant cette journée.

Montreal :

Matin spécial car nous attaquons déjà la dernière partie de notre road trip, eh oui, il nous reste 2 jours pour visiter la jolie ville de Montréal. Pour en voir le plus possible nous décidons de prendre la route assez tôt. Il faut tout de même 3h30 pour rejoindre Montréal depuis Quebec alors on prend rapidement un bon petit déj avant de plier bagages. Cette fois pas de petites routes au milieu de la forêt, on préfère prendre l’autoroute pour aller plus vite et arrivons à Montréal en fin de matinée sous un soleil éclatant…

Juste le temps de décharger la voiture et de mettre les affaires dans la chambre que nous partons aussitôt à la découverte de la ville, première étape, trouver un petit endroit pour reprendre des forces dans le vieux Montréal. Au pied de la Basilique Notre-Dame nous trouvons un petit café « Tommy » dans un magnifique bâtiment du siècle dernier. On en profite pour élaborer notre « plan de bataille » pour le reste de la journée. Comme souvent dans les grandes villes, on arpente les rues à la découverte de coins sympas. Le revers de la médaille c’est que nous parcourons toujours plusieurs kilomètres lors de ces journées.

On commence par la visite de la Basilique Notre-Dame avant de partir vers le vieux port pour profiter de la douceur de la journée. Pas besoin de veste, il fait doux et c’est un vrai régal que de flâner dans la vieille ville. En bon touristes, nous nous laissons même tenter par une glace au sirop d’érable. Ce n’était pas vraiment dans notre liste de choses à faire mais puisque le temps est avec nous, on en profite.

On dit souvent que Montréal est une ville mélangeant la culture américaine et européenne. Je dois dire que je suis entièrement d’accord avec ça, j’ai été agréablement surpris de voir ces vieux bâtiments en pierre et ce mélange avec les grands boulevards Américains plus modernes. Un mélange surprenant mais loin d’être déplaisant. Que ce soit des activités culturelles, du shoping ou simplement du divertissement, vous trouverez forcément votre bonheur.

Après cette longue marche, on rentre en fin de journée à notre hôtel situé sur la rue sainte Catherine avant de profiter de la trépidante vie nocturne de la ville J.

Montréal – Mont Royal

Le réveil a un gout particulier ce matin, c’est déjà notre dernier jour au Canada, ce soir il faudra reprendre l’avion…Mais avant, nous sommes bien décidés à en profiter au maximum. Première étape, le Square Saint Louis dans un quartier très « Français » composé de nombreuses jolies petites maisons colorées. Le coin est vraiment agréable, on reste flâner dans les petites ruelles un long moment en nous amusant de la présence importante d’écureuils prêts à prendre la pose devant l’objectif. Dans ce quartier, vous retrouverez également quelques cafés et petites boutiques tendances. On a plus l’impression d’être dans une grande ville, c’est assez déroutant. La prochaine étape et la découverte du parc du Mont-Royal, véritable forêt dans la ville. Pour avoir une belle vue sur l’ensemble de Montréal, il faudra monter jusqu’en haut de cette colline. Notre programme ne nous a pas permis mais j’aurais vraiment aimé grimper au belvédère en fin de journée pour y admirer le coucher de soleil. Si vous avez le temps ne passez pas à côté J.

En fin de matinée, retour en ville, on a entendu parler d’un restaurant de viande, véritable institutions de Montréal, en tant que grands gourmands, nous nous devions donc d’y faire un tour, d’autant plus que nous étions juste à côté. Le restaurant « Schwartz’s » propose de la viande fumée très tendre et délicieuse. Il faudra faire la queue pour avoir une place mais le service est rapide. L’endroit parfait pour reprendre des forces après une matinée de marche.

En sortant du restaurant, il nous faut revenir à l’hotel, c’est malheureusement nos derniers moments au Canada. On traine des pieds, on profite encore à fond pour garder le plus de souvenirs possibles mais comme toujours chaque chose à une fin.

En reprenant la voiture pour aller à l’aéroport, on se remémore déjà les bons moments de ce road trip et il y en a beaucoup. Le Canada est vraiment un pays spécial tourné vers la nature, les grands espaces. Avec les couleurs automnales, c’était un vrai bonheur au quotidien. Avec la poulette nous avons déjà eu la chance de visiter quelques pays mais c’est bien la première fois que j’ai envie de retourner dans un endroit à une autre époque de l’année, j’ai envie de voir le Canada sous la neige ou de profiter des lacs pendant l’été. Le paysage doit vraiment se transformer à chaque saison… Je peux facilement comprendre pourquoi tant de nos compatriotes décident de s’y installer. On se sent rapidement comme à la maison et la gentillesse des Québécois n’est pas un mythe bien au contraire, bienveillants et à l’écoute…

C’est un pays qui mérite vraiment qu’on le découvre, en tout cas je le conseille très fortement !!!