Il y a quelques semaines, quand Emilie est venue me dire qu’elle aimerait bien partir en week-end pour passer le cap de ses 30ans, il ne lui a pas fallu très longtemps pour me convaincre.

Sans perdre de temps, on s’est donc mis à la recherche d’une destination. Le cahier des charges était relativement simple, une destination pas trop lointaine pour un week-end, avec si possible un temps plus clément fin mars que dans notre Alsace et surtout un pays encore non visité.

Au final, la première idée sera la bonne, après n’avoir entendu que de belles choses sur cette ville, destination Lisbonne !!!

Départ de Bâle/Mulhouse pour un trajet d’environ 2h30 et une arrivée prévue en fin d’après-midi avec un décalage horaire d’une heure par rapport à la France (même créneau horaire que Londres). On quitte donc la France et un beau ciel bleu pour arriver au Portugal… sous la pluie… Le comble !!! On s’engouffre le plus vite possible dans le taxi direction le centre de Lisbonne pour découvrir l’hôtel. Brown’s Central Hotel

Nous avons choisi cet hôtel pour sa situation centrale. A deux pas de la Praca Do comércio du quartier de l’Alfama et du château. C’est le point de départ idéal pour visiter Lisbonne à pied et pouvoir sortir facilement le soir. L’hôtel possède également un joli bar cosy pour pouvoir souffler après une longue journée de marche.

Après avoir déposé les affaires et malgré la pluie, nous décidons de faire un petit tour dans le quartier pour trouver notre premier restaurant. Chercher un restaurant en vacances peut vite tourner à la prise de tête, d’ailleurs je suis certain que vous avez tous déjà connu cette situation où on se retrouve à déambuler dans les rues à éplucher les cartes en espérant ne pas tomber sur le pire restaurant de la ville. De notre côté, on a trouvé notre solution !!! Tripadvisor est devenu notre meilleur ami. Avis des internautes, distances, avec ça on a beaucoup plus de chances de passer une bonne soirée et éviter les mauvaises surprisesJ.

CarnetvoyageLisbonneD4-20
CarnetvoyageLisbonneD4-19
CarnetvoyageLisbonneD4-21

Confortablement installés au bar de l’hôtel en sirotant le petit cocktail de bienvenue (une spécialité du Portugal, la Ginjinha, une liqueur de cerise servie dans un petit verre en chocolat :p .) on trouve le restaurant Dr Wine, un nom parfait pour soigner notre moral avec ce temps triste et pluvieux. On en profite pour déguster une bonne planchette de charcuterie du pays et de fromage, le tout accompagné d’un vin portugais pour se plonger encore un peu plus dans l’ambiance… Un régal !!!

Day 1 : Quartier du Chiado

En tirant les rideaux de la chambre le lendemain matin, bonne surprise, le beau temps est revenu, de quoi mettre le sourire aux lèvres avant cette première journée de visite. On se dépêche de prendre le petit déjeuner et on part à la découverte de la ville et plus précisément du quartier du Chiado. Dès les premiers instants, nous sommes marqués par les magnifiques façades en carreaux de faïences, les fameux « azulejos ». Ces carreaux sont décorés de motifs géométriques donnant un cachet tout particulier aux rues de Lisbonne.

CarnetvoyageLisbonneD4-8

L’autre détail qui marque de suite les esprits est le relief. On appelle Lisbonne la ville au sept collines et ce n’est pas pour rien, ça monte et ça descend sévère… Mais bon, l’avantage de ce relief c’est de pouvoir avoir des points de vues surplombant la ville et pour le coup, c’est vraiment très sympa. Cela offre une perspective inhabituelle sur les toits d’une ville.

 

Après une bonne matinée à déambuler dans le quartier, nous tombons au détour d’une rue sur l’un des funiculaires de la ville – l’Elevador Bica. La ligne n’est pas bien longue, environ 200-300m. Aujourd’hui, c’est plus une attraction touristique qu’un vrai moyen de transport mais on ne peut passer devant sans s’arrêter pour une petite session photo. Dommage que des tags recouvrent une partie de ces vieux funiculaires en bois, mais la rue est tellement belle qu’on oublie vite ces petits désagréments.

Les rues pavés de Lisbonne, admirez le travail :p

En début d’après-midi les nuages refont malheureusement leur apparition, suivis rapidement d’une forte pluie. On en profite pour faire la pause déjeuner. A la recherche d’un restaurant typique, nous constatons que très peu sont ouverts le midi et on doit alors se rabattre sur des restaurants plus communs. Proche du funiculaire on trouve dans une rue, bien caché aux touristes, un petit restaurant qui fait des hamburgers à tomber par terre (oui je sais pour le coup, c’est pas très typique tout ça :p). Ingrédients frais et goûteux, buns de différentes couleurs, vous ne serez pas déçus, parole de grand gourmand J

Carnetvoyagelisbonne-21

Après cette pause, on continue la visite du Chiado en essayant de passer à travers les averses.

On s’arrête boire un bon café et goûter nos premières Pastel De Nata, une spécialité portugaise, c’est une sorte de flan sur une pâte feuilletée sur laquelle on saupoudre du sucre glace ou de la cannelle. Rien que d’y repenser, j’en ai l’eau à la bouche J.

Carnetvoyagelisbonne-17

En fin d’après-midi, on décide de retourner à l’hôtel se reposer un peu. A peine rentrés, un orage et une grosse pluie tombent sur la ville pendant 1h30… On a vraiment bien fait de rentrer :p. On laisse passer le mauvais temps pour ressortir en début de soirée. Sur internet, on a repéré un des nombreux bars « rooftop » de la ville le TOPO…. qui offre une jolie vue sur la colline du château. On accède à ce bar en rentrant dans une galerie commerciale peu engageante mais une fois arrivé au dernier étage, on passe un super moment à regarder Lisbonne d’en haut tout en sirotant un petit verre.

Processed with VSCO with p5 preset

La suite se passe au restaurant Bastardo où on découvre d’excellentes spécialités du pays, pour nous ça sera du porc cuit en 7h avec sa sauce au porto…  . Dans la salle on nous installe à une table au hasard. Rapidement, on s’aperçoit que nos voisins sont aussi Français et plus précisément d’Alsace, tiens tiens !!! D’ailleurs si vous faites partie des Français allergiques aux autres Français pendant leurs vacances (oui oui ça existe :p) le Portugal n’est peut-être pas fait pour vous :D. On croise nos « chers concitoyens » un peu partout et en nombre !!! Une explication se trouve peut–être dans le fait que beaucoup de Portugais que nous avons rencontrés (taxis, serveurs, employés) parlaient tous très bien français.

Processed with VSCO with f2 preset

Malgré le temps, on est vraiment très contents de notre journée. Lisbonne est une ville pleine de charme à taille humaine. Une fois au centre, on peut quasiment tout y faire à pied. Pour une fois, dans une grande ville, nous n’avons pas eu besoin de prendre le métro.

Day 2 :

Pour la deuxième journée, nous avons décidé de visiter le château St Gorge qui surplombe la ville. La journée commence par la montée des marches menant jusqu’ à ce dernier. On profite à fond du soleil qui est revenu.

Avant la visite du château, on décide de faire le tour des petites ruelles adjacentes, je vous conseille vivement cette petite ballade.

CarnetvoyageLisbonneD4
CarnetvoyageLisbonneD2-2

Pour visiter le château, il vous en coutera 8,5€ par adulte mais vous pourrez alors admirer ce qui est pour moi la plus belle vue sur Lisbonne, avec en fond le pont du 25 avril aux faux airs du fameux Golden Gate de San Francisco et de la statue du Cristo Rei qui ressemble (en plus petit) à la statue du Christ près de Rio.

Dans le parc du château, vous pourrez approcher des paons qui s’y baladent librement, il n’est pas rare d’en voir faire la roue :p

CarnetvoyageLisbonneD2-7

Pour la visite du château, nous y étions en milieu de journée mais si vous avez le temps, je conseille vivement d’y aller pour admirer le coucher du soleil. Pour la visite il faut bien compter 45min et un peu plus si vous voulez visiter le musée archéologique.

Après le château, direction le quartier de l’Alfama, un des quartiers les plus typiques de la ville. Nous avons adoré arpenter ces petites ruelles sinueuses où règnent une ambiance de petit village. Dans ces petites rues, nous n’avons croisé que peu de touristes. De quoi prendre le temps d’admirer les détails des façades. Par moment Lisbonne m’a rappelé brièvement Cuba… Bien sûr, Lisbonne est bien plus moderne et propre mais certaines maisons aux façades colorées, parfois décrépies, aux balcons négligés où poussent des plantes, petites ruelles… m’ont rappelé des endroits de la Havane. Ne loupez pas ce quartier si vous êtes de passage.

Exemple de façade décrépie avec ses faux airs de Cuba

Dans une de ces petites ruelles, nous trouvons un resto pour une nouvelle planchette de charcuterie et fromage avec en prime les commentaires de la patronne en français.

CarnetvoyageLisbonneD2-10

Pour le retour, nous descendons jusqu’au Tage pour revenir jusqu’à la « Praça do Comércio ». Nous pensions y trouver une jolie balade, manque de chance, cette partie n’est pas aménagée L. Pour flâner au bord de l’eau, la partie vers l’Avenue Ribeira das Naus est beaucoup plus jolie.

CarnetvoyageLisbonneD2-13
CarnetvoyageLisbonneD2-15

On profite de la belle lumière de fin d’après-midi pour admirer les magnifiques arcades de la place avant un retour à l’hôtel. Il est possible de monter sur la terrasse de l’arche, l’entrée se situe dans un coin et il faudra débourser 2,5€/personne pour pouvoir admirer une belle vue sur cette belle place.

CarnetvoyageLisbonneD2-18

Pour reprendre quelques forces après cette longue journée – 15km de marche + la montée de 60 étages (d’après mon bracelet d’activité ;p) // direction un restaurant de spécialités portugaises « O Chiado » On ne pouvait décemment pas partir de Lisbonne sans avoir gouté à la fameuse « Bacalhau » (la morue pour les non-initiés : ) ). Grillée à la plancha avec quelques gouttes de citron et des petits légumes à l’huile d’olive… Voilà une des nombreuses façons de cuisiner là-bas. Il serait vraiment dommage de passer à côté de ça.

Pour le dessert, direction le glacier qui est une véritable institution à Lisbonne … « Santini », c’est un des glaciers les plus anciens du Portugal mais le fondateur est à l’origine… Italien :p. Verdict ? ça vaut clairement le détour :p

Day 3 : Un anniversaire sous la pluie

Dimanche 26 mars, pour la journée d’anniversaire d’Emilie, on n’a vraiment pas eu de chance avec le temps. Jusque-là, nous avons toujours été chanceux lors de nos vacances/week-ends mais là… En nous réveillant, la pluie tombe très fort sur Lisbonne. On se dit qu’on va laisser passer l’averse en prenant le temps au petit déjeuner. Manque de chance c’est une de ces journées où il ne pleut qu’une fois… mais du matin au soir.

On se regarde alors en se demandant ce qu’on va bien pouvoir faire ? L’idée de départ était de nous balader dans le quartier de Belém situé à quelques kilomètres du centre de Lisbonne mais avec ce temps, c’est plus que compromis

Bien que pas habitués à ce genre d’attraction, nous décidons de faire un tour dans ces fameux bus touristiques à deux étages. On se dit tant pis, autant tirer le maximum de la situation. Le bus passe à Belém, au pire, on fera le tour de la ville en restant bien au sec à écouter les commentaires audio… Nous avions vu la vieille ces bus défiler toute la journée quasiment à vide.

L’idée de départ n’était pas trop mauvaise, mais malheureusement, nous n’étions pas les seuls à l’avoir eu… :p

Impossible de trouver une place assise, résultat, debout, sans commentaires audio pendant plus d’une heure à s’agripper comme on peut jusqu’à arriver à Belém. Comme disait l’autre « si j’avais su, j’aurais pas venu… » Ahah.

Une fois à Belém, la pluie redouble d’intensité (bah voyons…) et la longue queue à l’extérieur pour rentrer au magnifique monastère des Hiéronymites nous rebute. Instantanément… On sait qu’on est passé à côté de quelque chose mais bon, ça sera pour une prochaine fois.

Processed with VSCO with f2 preset
Processed with VSCO with f2 preset
Processed with VSCO with b1 preset

On descend finalement à la tour de Belém dans cette ambiance écossaise. On se précipite à l’intérieur avant d’être complètement trempés. Du coup, je n’ai même pas envie de sortir mon appareil photo, on se contentera du téléphone pour cette journée. La tour vaut le coup de s’y arrêter, nous aurions aimé pouvoir visiter les alentours mais nous avons eu l’impression qu’il pleuvait toujours plus fort en sortant.

On décide alors de se remonter le moral (et de se sécher) en allant au Hard Rock Café, oui je sais, ça fait pas très authentique ni portugais tout ça L. Ne me demandez pas pourquoi ni comment, mais c’est devenu une (mauvaise) habitude lors de nos voyages. Promis, on essaye de se soigner mais les RIBS sont vraiment trop bonnes :p.

Quand on ressort, petit miracle, la pluie s’est arrêtée… Le ciel reste pour autant bien gris et on sait que la pluie peut reprendre d’un instant à l’autre. Quelques heures auparavant, je m’étais pourtant promis de ne plus monter dans ce bus touristique mais comme on dit, il ne faut pas rester sur une mauvaise impression (et puis on a payé pour l’utiliser toute la journée hein :p).

On retente alors le coup et là, bonne surprise, le bus est vide, on peut enfin apprécier la vue et les commentaires. Le temps d’une éclaircie, on s’arrête pour admirer le pont du 25 avril d’un peu plus près. En remontant dans le bus la pluie recommence mais on aura tout de même profité de la brève accalmie pour faire quelque chose de cette journée.

Pour son anniversaire, Emilie nous trouve un superbe restaurant dans le quartier du Chiado, pour moi ça sera encore de la Bacalhau. Pour finir la soirée, direction le bar « Delirium » pour trinquer à la santé de la poulette.

Diner à lisbonne

Day 4 : Au revoir Lisbonne

C’est déjà le dernier jour, notre avion étant en milieu d’après-midi, cela nous laisse encore le temps de visiter la ville J. Bien sûr, le beau temps est revenu et cela sera la plus belle journée du week-end… Comme par hasard :p

On nous avait chaudement recommandé de prendre le vieux tram sur la ligne 28. Cette ligne parcourant les petites ruelles de l’Alfama. On se dirige donc vers l’arrêt non loin de notre hôtel. A première vue, nous ne sommes pas les seuls touristes à attendre ce petit tour puisqu’il faut faire la queue de longues minutes pour pouvoir accéder à un tram

Je pense alors aux Lisboètes qui doivent pester contre nous, touristes, prenant d’assaut cette ligne la rendant quasi inutilisable au quotidien.

Dans ce petit tram bondé, il est difficile d’apprécier le trajet, on ne voit pas bien dehors et il est difficile de prendre des photos. Si je devais le refaire, je préférerais suivre la ligne du tram… à pied afin de profiter des ruelles très étroites.

En sortant du tram, on retrouve la rue où se trouve l’Elevador Bica, la tentation est trop grande pour ne pas y retourner faire quelques photos…

CarnetvoyageLisbonneD4-4

Sur le chemin de retour à l’hôtel, nous trouvons un joli point de vue au niveau de l’Ascenseur de Santa Justa. En vous délestant de 5€ par personne vous pourrez prendre cette ascenseur et monter en quelques secondes jusqu’au point de vue. Sinon vous pouvez marcher jusqu’à la Praça Largo Do Carmo et profiter de la même vue mais gratuitement, enfin presque car l’accès à la plateforme au-dessus de l’ascenseur est uniquement possible si vous prenez un ticket.

Carnetvoyagelisbonne-3
CarnetvoyageLisbonneD4-10

Le temps d’une dernière citronnade fraiche et d’un Pastel, il nous fait déjà reprendre le chemin de l’aéroport. Lisbonne restera comme une excellente destination et nous aura donné envie de visiter le reste du Portugal. Petite ville à taille humaine, il est néanmoins difficile d’en faire le tour en 4 jours… Bonne excuse pour y revenir un jour et profiter de l’hospitalité des Lisboètes.

CarnetvoyageLisbonneD4-11
CarnetvoyageLisbonneD4-14
CarnetvoyageLisbonneD4-12

Une boite de sardines avec votre année de naissance, si ça c’est pas la classe :p…. :p

Ce que nous aurions voulu voir :

  • Quartier de Belém
  • Le monastère des Hiéronymites
  • Le pont Vasco Gama
  • Tour en bateau sur le Tage
Processed with VSCO with b5 preset

A bientôt Lisbonne :p