Pour cette deuxième interview du blog, j’ai décidé de rester en Alsace avec un autre photographe de la région. Après Franck Lods et ses portraits, on va parler aujourd’hui photos aériennes avec Tristan Vuano.

Avoir une passion c’est bien, mais pouvoir en combiner deux avec talent, c’est déjà plus rare. C’est pourtant le cas de Tristan qui allie vol en paramoteur et photo. Le résultat est tout simplement superbe et permet de mettre en avant notre région…

1ère question, la traditionnelle : Peux-tu te présenter en quelques mots et nous révéler ton parcours photo ?

Ayant passé mon enfance à quelques centaines de mètres de l’aérodrome de Mulhouse Habsheim j’ai eu un premier contact avec les avions très tôt en les voyant passer au-dessus de ma tête à longueur de journées… J’ai fait mes premiers pas dans le monde aéronautique par le biais de la simulation de vol informatique. Très rapidement je m’inscris au Brevet d’Initiation Aéronautique (BIA) que j’obtiendrai dans la foulée en 2007.

Ce premier diplôme aéronautique invite naturellement à pousser la porte de l’Aéroclub des Trois Frontières de Habsheim où je décroche en 2009 la Licence de Pilote Privé Avion. Après quelques vols solo en avion léger, mon appareil photo occupait de plus en plus souvent le siège passager : ma passion pour la photo aérienne était née.

Pour compléter l’avion léger, j’ai passé en 2011 le Brevet de Pilote ULM Classe 1 Paramoteur décollage à pied puis chariot. Très légère, cette machine est particulièrement adaptée à la pratique de la photo aérienne étant donné qu’elle offre des angles inédits et une vitesse d’évolution réduite comparée aux avions classiques. Tristan Vuano (25ans, Technico-Commercial)

Interview Tristan Vuano

C’est une fois en vol que tu as commencé la photo ?

Oui durant la fin de la formation de pilotage.

Si tu n’avais pas fait de paramoteur, penses-tu que tu aurais tout de même fait de la photo ?

Je pense que oui, surtout dans le domaine de la pose longue.

 

Pur autodidacte ou as-tu également suivi une formation photo ?

Je n’ai pas l’argent pour me former à la photo, je préfère l’utiliser pour voler.

Interview Tristan Vuano

Peux-tu nous dire comment se passe tes « séances/vols » ? As-tu besoin de repérer les lieux ou te laisses-tu porter par le moment ?

Je pars le plus souvent en vol très tôt le matin au lever du soleil ou le soir, pour bénéficier des meilleures lumières de la journée. Je ne connais souvent les lieux que du ciel et ce n’est que plus tard que j’y retourne pour compléter au sol des séries avec le drone.

Interview Tristan Vuano

As-tu une saison de prédilection ?

Chaque saison apporte son lot d’ambiances et de couleurs, le printemps les champs de colza, l’été les couleurs dorées des blés, l’automne le jaune des vignes au-dessus de la Route des Vins et l’hiver la neige sur les crêtes vosgiennes.

Capture d’écran 2016-08-09 à 18.03.26

Tu évoquais toute à l’heure ton drone, bonne transition pour parler un peu matériel, peux-tu nous dire avec quoi tu shootes ?

Je shoote avec un 5DMKIII + 24-70L F2.8II ou 70-200L F2.8II

 

Tu es alors plus zoom que focale fixe ?

Oui mais zoom limité …. Le vrai zoom est le manche de l’ULM …. on pousse, les maisons deviennent grandes …. on tire, elles deviennent petites.

Interview Tristan Vuano

Pour les paysages, utilises-tu également des filtres pour tes prises de vues ?

Oui filtre polarisant pour éviter les reflets de la verrière en plexi, 50% de mes photos sont réalisées derrière la verrière du cockpit ….Pour compléter, un drone DJI Phantom 4 et un hexacoptère.

 

C’est ce que j’appelle être très bien équipé J // Si tu devais rajouter quelque chose dans cette liste, ça serait quoi ?

Un paramoteur chariot funflyer J

Interview Tristan Vuano

Et si demain on t’offre un voyage pour faire du paramoteur et de la photo, tu pars où ?

Californie ou Australie (même si la Californie est déjà bookée pour octobre mais sans …. paramoteur)^^

Mise à part tes photos aériennes, fais-tu d’autres types de photos ? Si oui, peut-on les voir quelque part ?

Oui des photos au lever et coucher du soleil, voire des mises en scène de nuit …. le plus souvent avec des avions ou un modèle dessus.

Interview Tritan Vuano

Tu dois t’en douter mais on ne peut faire d’interview sans parler inspiration // As-tu un photographe de prédilection ?

Francis Cormon ,c’est lui qui m’a lancé dans cette passion il y a 7 ans avec ses photos prises en basse altitude.

C’est quelqu’un que tu connais personnellement ?

Pas du tout mais c’est lui qui m’a motivé pour la formation paramoteur.

 

Si quelqu’un veut te suivre dans tes aventures, un vol paramoteur/photo en duo est possible ?

Pas tellement vu que ma machine est …. monoplace.

Interview Tristan Vuano

Allez, une question difficile, si tu ne devais garder qu’une de tes photos, tu garderais laquelle ? et pourquoi ?

Cette photo (voir ci-dessous) car elle a été vendue déjà 11 fois et représente parfaitement l’Alsace proche des Alpes bernoises.

Interview Tristan Vuano

C’est marrant que tu évoques ce point car la prochaine question portait justement sur un aspect commercial // Les photographes amateurs se posent souvent la question de comment et où vendre leurs photos (site de banque d’image ou site perso). Quels sont tes conseils sur ce point ?

De ce côté-là, je déconseille fortement la vente en banque d’images car le photographe ne reçoit que les miettes en général. Il vaut mieux profiter des longues soirées d’hiver pour faire jouer le côté commerce en démarchant soi-même les professionnels du tourisme, de la Route des VIns ou encore des particuliers.

Que penses-tu des sites comme Flickr ou 500px pour mettre en avant ses photos ?

Mon site internet et ma page FB suffisent, mes photos ont par contre leur place sur le site Survol de France animé par Benoit Marembert pilote privé lui aussi … Ce site permet de mettre en relation photographes aériens et clients potentiels.

Interview Tristan Vuano

Quels sont tes futurs projets photo ? As-tu prochainement une nouvelle exposition ?

Traiter l’Alsace du Nord vue du ciel, j’ai commencé début Juillet … La prochaine exposition aura lieu lors du meeting de Habsheim les 10 et 11 septembre 2016.

Interview Tristan Vuano

Dans le monde de la photo, as-tu quelque chose qui t’énerves ? Un coup de gueule ?

Ce qui m’énerve? Ceux qui s’autoproclament photographe aérien « professionnel » 2 jours après avoir acheté un drone ready to fly équipé d’une caméra bas de gamme :p

Malheureusement j’ai peur que ça soit de plus en plus le cas avec la démocratisation des drones. Le DJI 4 propose déjà pas mal d’assistance pour les débutants. Selon toi, que faudrait-il mettre en place pour protéger les professionnels ?

Oui en effet … Le drone commence à envahir le marché mais je dirai qu’aucune nacelle ne peut encore remplacer un 5DMKIII avec une optique zoom haut de gamme dans les mains d’un photographe …

Rien à mettre en place de particulier.

Interview Tritan Vuano

Je te laisse le mot de la fin :

Le vol peut paraître comme un loisir onéreux mais avec l’ULM, il devient accessible à tous …. alors pourquoi ne pas se lancer?

 

Merci Tristan

Sa page Facebook

Son site web