Bien choisir son objectif : Guide d’achat

L’achat d’un objectif est un investissement important mais qui peut rapidement ressembler au parcours du combattant. Je vous donne aujourd’hui des conseils pour déjouer les obstacles et acheter votre prochain objectif comme un pro.

Avant toute chose, il faut voir l’objectif comme un outil. Il s’adapte en fonction du type de photos que vous souhaitez faire. Abstraction faite des MacGyver qui se cachent parmi vous, personne ne tenterait de faire un trou dans un mûr pour y accrocher un cadre en s’aidant d’une scie, pas vrai ? Eh bien, en photo c’est pareil, un objectif a son champ d’action propre (difficile de faire de la photo de sport avec un matériel spécifique macro comme le Canon MP-E 65mm – véritable objectif microscope). Bien connaître son matériel est une des bases pour passer vos photos au niveau supérieur.

Lors d’un précédent article, nous avions évoqué les différents éléments qui composent un objectif. Le but était de reprendre ensemble les bases, afin de pouvoir aujourd’hui rentrer plus facilement dans des détails. Alors si les termes, diaphragme ou ouverture, vous évoquent plus le milieu médical que celui de la photo, c’est qu’il est peut-être bon de faire une piqure de rappel en reprenant la première partie de l’article.  Bien choisir son objectif photo : partie 1

Si vous avez bien suivi cette première partie, les caractéristiques d’un objectif ne devraient plus avoir de secret pour vous. Laissez moi alors vous présenter deux autres éléments tout aussi importants.

– Le  crop factor

– Les catégories d’objectifs

 

Le facteur de recadrage (Crop factor)

Avant toute chose, je dois vous parler d’un élément primordial qui vous permettra de mieux choisir votre objectif …  Cet élément, c’est « le facteur de recadrage » qui est différent en fonction des appareils photo reflex. Non, ne fuyez pas, vous allez voir, ce n’est pas si compliqué J.

Dans l’univers des boitiers, il existe différentes tailles de capteurs. En fonction de ces capteurs, la focale de votre objectif peut « varier »…

Vous allez me dire quels sont ces différents capteurs ? Pour simplifier un maximum la chose, je vais uniquement aborder les appareils photos réflex grand public.

 

Deux possibilités :

Le plein format, appelé également full frame pour les fans d’anglicisme, c’est un capteur de 24x36mm qu’on retrouve habituellement sur les appareils réflex haut de gamme. Pour la petite histoire, le 24x36mm était le standard en argentique.

Quelques exemples de boitiers « Full Frame » :

  • Nikon : D610, D750, D810
  • Sony : A7, Alpha 99
  • Canon : 6D, 5D mark III, 5 DS
  • Pentax K1

 

Aujourd’hui, avec l’ère du numérique, un nouveau capteur est arrivé, L’APS-C (16×24 mm). Dans un souci d’offrir des appareils plus abordables, les constructeurs ont lancé ce capteur plus petit (moins coûteux). On le retrouve sur tous les boitiers d’entrée, milieu de gamme ou sur des boitiers spécifiques.

  • Canon 1100D, 100D, 750D, 80D, 7D mark II
  • Nikon : D3300, D5500, D7200
  • Pentax K-50

 

Pour expliquer la différence, le capteur d’un plein format est presque deux fois plus grand qu’un capteur APS-C. Jusqu’ici tout va bien non ?

Comme le capteur plein format est plus grand, il est donc évident qu’il va capter plus de détails sur votre photo. La photo ci-dessous est la parfaite illustration du phénomène.

Taille capteur

 

Cette photo vous donne l’impression qu’on a zoomé sur une partie de l’image, non ? Eh bien voilà, c’est ça le facteur de recadrage !

 

Alors comment ça fonctionne ?

 

Toujours pour rester le plus simple possible,

 

Pour Nikon, Pentax, Sony : le facteur de recadrage (ou de crop) est de 1,5x

Pour Canon : le facteur est légèrement différent puisqu’il est de 1,6x

En photo, le facteur de recadrage est une règle à savoir, comme hibou, caillou, chou…qui prend un « x » au pluriel (Me voilà prof de Français, on aura décidément tout vu J).

En pratique, ça donne quoi ?

Sur un appareil plein format :

  • le 50mm reste 50mm (jusqu’ici tout va bien :p )

Sur un appareil APS-C :

  • Nikon : le 50mm devient l’équivalent d’un 75mm (50×1,5)
  • Canon : le 50mmm devient l’équivalent d’un 80 mm (50×1,6)

Dans le cas d’un zoom : 24-70 :

Sur APS-C :

Nikon, Pentax, etc : le zoom devient un 36-105mm

Canon : 38-112mm

Bien sûr, vous l’aurez compris, c’est un calcul à faire soi-même mais c’est une notion importante à connaître lors de l’achat d’un objectif. Et je parle par expérience, pour mon premier boitier APS-C, j’ignorais cette spécificité. Le plus important pour moi étant d’avoir un objectif grand angle. On m’a alors conseillé un 24mm, un très bon choix sur un boitier plein format mais pour mon APS-C, une fois la conversion effectuée, mon 24mm équivaut à un 38mm, autant vous dire qu’à cette focale, ce n’est plus du tout un grand angle…

Ce « Crop factor » a pourtant un grand avantage, notamment pour la photo animalière. L’achat d’un téléobjectif étant très onéreux, multiplier votre focale par 1,5 ou 1,6x peut être très intéressant financièrement parlant.

 

Puisque nous évoquons le grand angle et les téléobjectifs, laissez moi vous présenter les différentes catégories d’objectifs.

Catégorie d’objectifs :

P.S : N’oubliez pas la conversion si vous appareil est un Aps-C J

L’ultra grand angle : – de 16mm :

Très utile dans les domaines de la photo de paysage ou d’architecture où on a besoin d’avoir un angle de vue très important. Dans cette catégorie, on retrouve également les objectifs fisheye au rendu sphérique si particulier.

Le grand angle : de 17 à 24mm

Toujours très bien pour la photo d’architecture ou de paysage avec un angle de vue un tout petit peu réduit. Egalement utilisé pour la photo de reportage, pour pouvoir être au plus près de l’action.

L’objectif standard de 25mm à 50mm :

L’objectif touche à tout, paysage, reportage, photo de rue, portrait…Il est clairement très bien pour le quotidien.

Le téléobjectif pour le portrait : de 50mm à 135mm

Dans cette catégorie on retrouve essentiellement les objectifs pour le portrait et la macro photographie.

Le téléobjectif : + de 135mm

Pour la photo portrait, de sport, photo animalière. Ces objectifs permettent de « zoomer » sur votre sujet.

Pour aller encore plus loin : Si vous voulez avoir un exemple concret de l’impact de la focale sur vos photos, je vous invite à cliquer sur le lien pour y découvrir un simulateur très bien fait. Vous pouvez choisir différents objectifs sur appareil plein format ou aps-c.

http://imaging.nikon.com/lineup/lens/simulator/#DX

 

Bien ! Maintenant que cette petite mise au point est faite (ne voyez pas ici de tentative de jeux de mots de ma part), vous voilà donc prêt pour passer à la suite de cet article. Rentrons dans le vif du sujet. Comme souvent avant un achat, l’important est de se poser les bonnes questions, pour connaître réellement ses besoins. Voici quelques pistes pour déterminer au mieux l’objectif fait pour vous.

Je vais prendre des exemples précis en espérant que vous vous retrouverez dans l’un de ces cas.

  • Quelle sera la fréquence d’utilisation ?
  • Quel type de photo ai-je envie de faire ?
  • Quel est mon budget ?

 

Fréquence d’utilisation ?

Cette question est propre à chacun, il est vrai qu’en débutant une nouvelle activité, on ne sait pas forcément si cela deviendra une passion dévorante ou juste un coup de foudre éphémère. Mon conseil, pour faire de belles photos, il est inutile de vous équiper directement de matériel professionnel. Si la photographie devient une passion quotidienne alors vous appréciez d’autant plus l’achat d’un matériel plus haut de gamme et si la photo n’est qu’un court chapitre de votre vie, vous n’aurez pas de remords à laisser votre matériel au placard ou à le revendre.

Trouver votre voie et le choix du matériel viendra naturellement.

 

Les besoins en fonction du type de photos :

Vous allez le voir, le type de photo que vous souhaitez réaliser impacte directement sur le matériel dont vous aurez besoin dans votre pratique.

Il est très important de prendre en compte ces besoins pour pouvoir profiter pleinement de son matériel. Dans certains domaines, l’ajoût d’accessoires comme le trépied est indispensable, mais volontairement, je laisserai ces éléments de côté pour me concentrer uniquement sur l’objectif.

Bien sûr, cela reste simplement des indications générales qui répondront à la grande majorité des cas. Il est tout à fait possible d’utiliser un objectif dans un autre contexte : par exemple prendre des photos de paysage avec un téléobjectif.

 

Photo architecture : Plage focale courte (entre 16-24mm) // Ouverture peu importante, l’appareil est souvent posé sur trépied // Moteur de mise au point : peu important // Stabilisation : pas nécessaire.

The Giants

Photo astro : Plage focale courte (entre 16-24mm) // Très grande ouverture < à F/2,8 // Moteur de mise au point : peu important, vous pouvez prendre des objectifs de mise au point manuel // Stabilisation : il n’est pas nécessaire d’avoir une stabilisation sur ce type d’objectif.

Photo sport : Plage focale longue // Ouverture grande-moyenne en fonction de l’environnement // Moteur de mise au point : très important, la mise au point doit être très rapide, autrement, vous risquez de ne pas pouvoir faire la mise au point sur votre sujet // Stabilisation : un plus si utilisation en milieu sombre.

Photo paysage : Plage focale courte (entre 16-35mm) // Ouverture moyenne : vous n’avez généralement pas besoin d’une ouverture de type F/1,4 pour de la photo de paysage. Vous serez pour ce type de photo généralement entre F/8 et F/11 // // Moteur de mise au point : peu important, vous pouvez prendre des objectifs de mise au point manuel // Stabilisation : pas obligatoire, il est préférable d’avoir un bon trépied quand la lumière se fait plus rare.

Photo macro : Plage focale type 90mm-100mm-105mm // Ouverture importante : vous aurez besoin d’une grande ouverture pour capter plus de lumière // Moteur de mise au point : très important, il faut une mise au point rapide pour suivre le mouvement des insectes // Stabilisation : pas obligatoire mais un réel plus dans certaines conditions.

Photo de rue : Plage focale courte : (entre 24 et 35mm) // Très grande ouverture : permet de détacher votre sujet du reste de la photo entre F/1,4 et F/4 // Moteur de mise au point : très important, l’action est rapide, il faut que l’appareil et l’objectif fassent une mise au point le plus vite possible // Stabilisation : peu important.

Photo reportage : Plage focale courte : (entre 24 et 50mm) // Très grande ouverture : Permet de détacher votre sujet du reste de la photo entre F/1,4 et F/4 // Moteur de mise au point : très important, comme pour la photo de rue// Stabilisation : peu important.

Photo famille : Plage standard : entre 40 et 85mm // Grande ouverture pour pouvoir prendre des photos à l’extérieur ou à l’intérieur // Moteur de mise au point : très important, si vous prenez des enfants, il faut aller vite pour les suivre ! // Stabilisation : peu important sauf utilisation en intérieur.

Photo vacances : entre 24mm et 70mm // Grande ouverture pour pouvoir shooter dans toutes les conditions // Moteur de mise au point : important // Stabilisation : ça peut être un plus mais ce n’est pas primordial.

Photo animalière : Très longue focale pour ne pas faire fuir les animaux // Grande ouverture pour pouvoir prendre des photos au lever et coucher du soleil // Moteur de mise au point : très important, les sujets bougent très vite // Stabilisation : très importante.

Photo culinaire : Focale type macro // Ouverture grande-moyenne // Moteur de mise au point : peu important, le sujet est fixe, l’appareil généralement sur trépied // Stabilisation : pas nécessaire.

 

L’objectif parfait en fonction de votre budget ?

Bien souvent, c’est le premier critère à prendre en compte, mais sachez que vous n’avez pas besoin des meilleurs objectifs pour faire des Grandes photos, l’important c’est de pratiquer encore et encore :

  • Objectifs à moins de 200 € : Je ne vais pas vous mentir, pour ce budget, le choix est restreint. Mais… oui car il y a souvent un mais, des solutions existent… Prenons en exemple Canon, qui propose un 50mm 1,8 STM à moins de 130€. Pour ce tarif, c’est clairement un « Must have ». Alors oui la qualité de fabrication n’est pas exceptionnelle (plastique) mais à ce tarif, le rapport qualité/prix est tout simplement imbattable. Avec ce 50mm, vous allez pouvoir prendre des portraits, photos de concerts ou des endroits mal éclairés. L’ouverture (F/1,8) est bien plus importante qu’avec un kit de base 18-55mm qui ouvre à (F/5,6), vous allez pouvoir créer un flou d’arrière-plan de folliiiie.

Chez Nikon on retrouve un objectif équivalent, malheureusement, un peu plus cher.

Canon pancake 40mm F/2,8. Pour voyager léger et surtout discrètement.

 

Pour vous donner une idée, voilà ce qu’il est possible de faire avec un canon 50mm F/1,8

Capture d’écran 2016-04-12 à 15.59.36

 

Moins de 300 € : Si vous voulez un objectif plus polyvalent, avec une grande ouverture et qui réalise de belles photos, je vous conseille de vous orienter vers le Tamron 17-50mm.

SAMYANG 8 mm f/3.5 : Un objectif fisheye pour des rendus très artistiques. Attention de ne pas abuser de cet effet ! Toujours avec parcimonie J

 

Moins de 500 € :

Sigma 10-20mm : Un ultra grand angle pour vos photos de paysage ou d’architecture. J’ai pris la plupart de mes photos avec ce petit caillou. Le rapport qualité/prix est très bon.

 

Canon et Nikon 50mm F/1.4 : Une très grande ouverture et une qualité de fabrication (au dessus des versions 50mm F/1.8). Un excellent choix pour ceux qui veulent faire du portrait.

 

Nikkor 85mm F/1,8 et Canon 85mm F/1,8mm : Toujours pour le portrait, ces deux objectifs sont très intéressants d’un point de vue qualité d’image.

 

Tamron 90mm macro : Pour les fans de macro, une alternative vraiment intéressante pour son prix. Très joli piqué.

 

Canon 100mm Macro : Un poil au-dessus du Tamron, ce canon 100mm vous permet de prendre des superbes photos macro.

 

Macro-2HD

Photo prise au canon 100mm F/2,8

 

Objectifs à moins de 700 € :

Canon & Nikon 18-200 mm : Si vous voulez voyagez léger en sacrifiant un peu l’ouverture de votre objectif…. Permettent d’avoir un objectif polyvalent restituant une qualité d’image correcte.

Sigma 18-35mm F/1,8 : Spécialement conçu pour les appareils APS-C, il appartient à la nouvelle gamme Sigma ART, gage de qualité. Un excellent objectif pour le paysage et reportage. De plus l’ouverture à F/1,8 le positionne comme une superbe optique pour la photo d’étoiles.

 

 

Objectifs à moins de 900 € :

Canon 17-40mm F/4 : Taillé pour le paysage, c’est une excellente alternative à la version 16-35mm F/2,8.

Sigma 50mm 1,4 Art : Pour le portrait, c’est un objectif excellent ne souffrant pas de la comparaison avec d’autres objectifs bien plus onéreux.

Sigma 35mm 1,4 Art : Un excellent choix pour les possesseurs d’appareil Aps-c car il équivaut à un 50mm. Avec une très grande ouverture et un excellent piqué. Pas de toute, c’est un super objectif.

Sigma 24mm 1,4 Art : Vous l’aurez compris, je suis un grand fan de la nouvelle gamme Sigma, un corps solide, une qualité d’image excellente et une très grande ouverture, que demander de plus ?

Tamron 24-70mm : C’est le partenaire idéal pour les photos de reportage – paysages – vacances. Très bon piqué mais un peu lourd à cause de son ouverture à F/2,8.

 

Objectif : 900 € et +

Si vous cherchez un objectif dans cette catégorie, vous n’aurez certainement plus besoin de mon aide. Mais si vous voulez tout de même avoir une liste des meilleurs objectifs pour rêver ou si vous voulez vraiment vous faire plaisir, voici une petite liste non exhaustive.

 

Chez Canon mais on retrouve aussi des équivalents chez Nikon

Canon 100mm F/2,8mm L

Canon 135mm F/2 L

Canon 200mm F/2 L

Canon 85mm F/1,2 L

Canon 50mm F/1,2 L

Canon 24-70 II F/2,8 L

Canon 70-200mm (version F/2,8 ou F/4)

Canon 16-35mm F/4 L

Canon 1124 mm F/4L

 

Voilà, les objectifs ne devraient plus du tout avoir de secret pour vous désormais, vous être prêts pour acheter le prochain objectif qui sera parfait pour votre utilisaiton.

Mais si avec tout ça, vous ne voyez toujours pas plus clair, sachez qu’il existe un site proposant des exemples de photos réalisées avec l’objectif qui vous intéresse. Très pratique pour vous donner une idée des possibilités que ce dernier offre.

http://fr.pixelpeeper.com